Ici le rêve débute...

blablabla
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire de Dimension Shifter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dreamer
Admin


Messages : 8
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Histoire de Dimension Shifter   Jeu 2 Mar - 19:40



L'Univers
Histoire

Les bonnes histoires, ce n'est pas ce qui manque, mais les meilleurs sont les vraies.



Nous sommes en l'an de grâce 2089. Le monte tel qu'il fut jadis n'est plus. La troisième grande guerre qui eut lieu en 2023 a rendu de larges zones de ce qui fut notre belle planète toxique et impropre à la vie, qu'elle fut animale, ou végétale. N'allez pourtant pas croire que ces zones sont 'mortes', vous feriez une lourde erreur. D'étranges créatures y ont vu le jour, difformes, certaines, pacifiques, d'autres au contraire très agressives.

Que reste-t-il de l'humanité dans un tel contexte, vous demandez-vous sans nul doute ? Et bien, il n'en reste pas grand chose. Trois gigapoles ont survécu, vestiges du passé, à la technologie très avancée. Dans ces trois villes se sont regroupé les quelque cent millions d'humains qui ont survécu à la guerre, mais aussi... Aux dangers de cette nature nouvelle.

Ces villes sont érigées telles des forteresses, protégées par un bouclier magnétique qui repousse aussi bien la pollution que les créatures qui peuplent ce monde. Bien sûr, la vie ne fut pas rose, la nourriture fut longtemps déficitaire, l'eau, bien que filtrée, parfois impropre à la consommation, les soins lacunaires, pourtant, vaille que vaille, ces survivants se sont adaptés à leur nouveau monde. Les technologies perdues retrouvèrent leur place, le savoir devint la ligne de conduite afin de faire pérenniser l'espèce.

Un nouveau système de gouvernement s'est mis en place, décidé à l'unanimité par le peuple. Chaque gigapole s'est choisit un représentant qui siège au conseil, conseil qui agit en triumvirat afin de répondre aux demandes du peuple. Un système simple et efficace. Pourtant, lorsque la question vient à intéresser le peuple en son ensemble, le peuple lui-même est invité à voter, afin de faire savoir ce qu'il souhaite.

Bien entendu, ce système assurait la sécurité au peuple, plus de guerres, plus de famine, les maladies 'naturelles' presque entièrement éradiquées, mais cela n'avait pas changé les écarts entre les couches de la société, les riches, les classes moyennes, les pauvres, cela existait toujours, mais tous avaient leur mot à dire. L'esclavage, jadis banni, est à nouveau socialement correct et il n'est pas rare de voir les plus pauvres se 'vendre', dans l'espoir d'une vie meilleure, ou pour rembourser une dette dont il est incapable de s'acquitter. Cependant, n'allez pas songer qu'ils sont traités comme des sous-hommes, que du contraire, les malmener est très mal vu, voyez les esclaves comme un personnel de maison fidèle et décidé à dire 'oui' à tout, ou presque.

Dans ce contexte, une idée est venue voilà une vingtaine d'années de cela : étudier intensément le temps, afin d'en comprendre la nature, et pouvoir, l'espérait-on, changer les choses. Cette tâche fut confiée aux plus brillants scientifiques, pourtant, parmi eux, une jeune femme sortait nettement du lot. D'après ses confrères, ses théories et avancées étaient de quelques décennies en avance sur les leurs.

Sur le principe de ces études, un portail fut bâti, un portail qui, si les calculs étaient exacts, leur permettrait de revenir avant que la grande guerre n'éclate afin d'en éliminer les causes, afin de rendre au monde sa beauté d'antan. Il fallut quelques mois pour que la construction soit complète, puis quelques mois afin de finaliser le projet connu sous le nom de code 'Salvation'.

L'on aurait pu songer que de par le travail et sa valeur scientifique, on aurait préféré garder la jeune femme en sécurité, cependant, cette dernière s'y opposa farouchement. Ce projet était le sien, celui sur lequel elle avait travaillé d'arrache pied, sacrifiant famille, sommeil, santé pour le mener à bien, c'était à elle de le mener à son terme.

Tout fut préparé afin d'assurer un maximum de sécurité pour la jeune scientifique, sans tenir compte des impondérables et des imprévus, si tout se passait bien, la terre allait retrouver sa beauté. C'était là leur souhait. La plus grande inconnue, malgré le travail fournit, était de savoir si elle arrivait à la date prévue, cependant, pas de mécanisme pour régler cela, non, seulement la volonté de fer de s'y retrouver, s'accrocher à la date comme un chien à son os.

Fin prête, la scientifique finit par passer le portail créé, accrochée à la date fatidique, le neuf septembre... Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle reprit ses esprits ! Elle ne se trouvait pas là ou elle aurait dû arriver ! L'endroit ne ressemblait pas le moins du monde à la Chine décrite dans les manuels, et encore moins à l'an 2023 ! Pour ajouter à ce tableau défaillant, pas une goutte de pluie... Quelque chose n'avait pas fonctionné correctement.

Attentive, la scientifique porta son attention sur ce qui l'entourait : une forêt luxuriante, d'une beauté telle que l'on en contait jamais que dans les contes de fées pour enfants, çà et là, les feuilles bruissaient légèrement sous une brise légère et chaude, le sol sous ses pieds était un peu humide, l'air embaumait l'humus frai. Lentement, la jeune femme se retourna, dans son dos, un portail identique à celui qu'elle avait emprunté pour venir était visible. Elle étendit la main et poussa un cri strident. Sa main ?! Qu'était-il arrivé à sa main ?! Pourquoi est-ce qu'elle s'était couverte de fourrure sombre ? Et qu'était-ce donc que ces griffes ?!!! Est-ce qu'elle était morte dans le processus et s'était réincarnée sous une autre forme ?!

Paniquée, elle se rua sur le portail pour le repasser dans l'autre sens, pour retrouver cette ambiance familière qui était celle de son laboratoire. Lorsqu'elle conta ce qu'elle avait vu, décision fut prise de lui faire subir des examens psychiatriques poussés. Pendant des semaines et des semaines, elle fut surveillée, interrogée, et le projet 'Salvation' mis de côté, le portail, désactivé. Lorsqu'elle fut jugée saine d'esprit, et après de nouvelles précautions, le portail fut réactivé, et la scientifique replongea, poussa cette fois un peu plus loin l'exploration. L'endroit n'avait rien à voir avec la terre, la planète était trop belle, sa faune, sa flore, composée d'éléments inconnus. Cette fois, elle ne fut pourtant pas étonnée du changement qu'elle avait subi, mais du cependant se débrouiller sans le matériel qu'elle avait emporté, pour cause, rien n'était passé de l'autre côté avec elle.

La première rencontre fut avec une femme de grande beauté, du moins le pensait-elle. Cette femme était-ce que l'on qualifie aujourd'hui d'elfe, d'une rare beauté, androgyne, et surtout, le premier contact de ce que l'on nomme la dimension sylvestre.

Suite à ce premier contact, et à ces premières expériences, d'autres, nombreuses, furent retentées. Celles menées sur la scientifique elle-même donnaient invariablement la même destination, aussi l'expérience fut-elle étendue à divers volontaires. De ces expériences résultèrent le fait que chaque personne pouvait passer le portail, mais n'atterrissait pas au même endroit. Certains arrivèrent en des lieux gouvernés par le sang et l'ombre, à l'odeur de soufre, aujourd'hui connue sous le terme de dimension démoniaque, d'autres, dans des univers à la chaleur insoutenable, dite dimension du feu, d'autres encore, dans des lieux aquatiques à la beauté enchanteresse, dite dimension de l'eau. Au final, de ces expériences multiples furent découvertes bien des dimensions parallèles, mais toutes les expériences avaient une chose en commun : l'être humain qui passait le portail, une fois dans la dimension que le portail lui attribuait, se trouvait parfaitement adapté à la vie là-bas. Plus encore, sans prendre en compte leur physique terrestre, ils devenaient des créatures de grande puissance pour ces dimensions, sans pour autant être des dieux, ils avaient les moyens de s'y faire une place pour peu qu'ils le veuillent.

Après plusieurs mois d'expérimentations, et la dernière 'humaine', qui vit le jeune homme qui fut le sujet de test revenir avec deux natives du plan où il était arrivé, le portail se mit à monter des signes d'activités sans que nul ne s'en approche. Dés lors, des équipes de gardes furent placées afin de surveiller que rien de grave n'arrive. Bien leur en prit. Pendant une nuit, le portail s'activa. Alors qu'on pensait jusque-là qu'il ne s'activait que pour les humains, force fut de constater que tel n'était pas le cas. Tout comme le premier contact fut avec un elfe, la première venue le fut tout autant. Pourtant, la garde se montra odieuse, et une nouvelle guerre fut bien proche. Fort heureusement, la scientifique put, par son implication, éviter cela.

Depuis ces évènements, nombreuses sont les entités extra-dimensionnaires qui nous ont fait l'honneur de venir visiter notre terre depuis les multiples plans visités par l'homme. Tout comme les humains se trouvaient adapté aux endroits visités, les invités, bien qu'ils gardent les attributs de leur monde d'origine, se retrouvent cependant à peine au niveau des humains, à moins d'avoir eu plusieurs mois d'adaptation à leur avatar terrien. Cependant, rien en leur mode de vie ne se voit changé, si le visiteur est-ce que l'on appelle communément un succube, elle aura toujours sa faim de chaire, un elfe, de plantes à déguster, un originaire des plans du feu de cendre et de chaleur...

Peu à peu, les liens se développèrent et des traités furent mis au point. De leur côté, les humains s'engageaient à se soumettre aux lois des diverses dimensions où ils se rendaient, en contre-partie de quoi, les visiteurs extra-dimensionnaires s'engageaient à en faire de même. En cas inverse, les jugements étaient rendus en vertus des lois ou les infractions étaient réalisées.

Le temps passant, les liens entre les différentes dimensions se firent plus fort, mais aussi, une remarque fut faite : les extra-dimensionnaires ne pouvaient rester sur terre qu'un temps limité avant de rentrer chez eux, non pas volonté, mais par obligation, ils s'affaiblissaient rapidement, à moins... De se lier à un humain. De cette situation est née une sorte d'esclavage nouveau. Afin de rester sur terre ad vitam eternam, ils devaient, par un pacte, se lier à un humain. Bien sûr, se faisant, ils tombaient en dehors des lois déjà écrites, qui furent alors adaptées afin que tout se passe au mieux.

Depuis ces évènements, les voyages se sont multipliés, dans un sens comme dans l'autre. Parfois, des hybrides voient le jour, né d'une union mixte. Bien qu'appartenant à deux mondes différents, ces enfants se montrent plus faibles que leurs parents dans leur monde respectifs, mais ont, à contrario, plus de facilité à se faire accepter dans les deux mondes.

Depuis très peu de temps, le portail réagit de façon plus qu'étrange envers de très rares humains. Contrairement à leurs frères qui sont liés à une seule dimension, ces humains ont la faculté de voyager vers les dimensions de leur choix. Plus que cela, ils sont capables de jouer les passeurs, d'emporter avec eux d'autres personnes, aussi bien humains qu'extra-dimensionnels. En contre-partie, leur adaptation est moindre de leurs confrères. Ces taximans dimensionnels gagnent fort bien leur vie, mieux que d'autres, et peuvent profiter de bien des avantages, ou qu'ils aillent. De ces voyageurs d'un nouveau type sont nées de nouvelles observations : qu'importe la dimension visitée, l'humain qui la visite garde les pouvoirs qu'il obtient lorsqu'il voyage seul. Ainsi, si un homme lié au plan du feu se retrouve dans les plans aquatiques, cela finit rarement bien...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dimension-shifter.forumactif.com
 
Histoire de Dimension Shifter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ici le rêve débute... :: 
 :: Contexte et annexes.
-
Sauter vers: